Construction d’une maison éco-responsable

Quelques années de cela, la maison éco-responsable n’existait pas aux yeux de tous. Mais depuis peu, le style de maison pour lesquelles l’écologie passe avant tout est de plus en plus répandu, dû un comportement plus éthique de la population. Malheureusement, la hausse des prix du gaz, fioul et électricité découragent grandement les potentiels entrepreneurs. Bien que le projet de construire une maison dans le respect des règles éco-responsables soit devenue commune, cette cause n’encourage guère. Comment se lancer ? On vous explique ce que vous devriez savoir !

Construction d'une maison éco-responsable

Comment reconnaître une maison écologique ou éco-responsable ?

Avant de continuer dans un argumentaire fort enrichissant, il est important de savoir où on se prépare à mettre les pieds. Dire qu’une maison est éco-responsable implique plusieurs autres sous-domaines de fonctionnement. Tout ceci se passe lors de ladite construction. Pour faire court : une maison éco-responsable s’engage à respecter le plus possible l’environnement. En le faisant il limite la pollution tout en minimisant les pertes en énergies. Les besoins énergétiques en eux-mêmes sont donc restreints et mieux contrôlés.

Pour ce faire, plusieurs domaines sont impliqués. Les axes sont définis ainsi qu’il suit :

  • Partant de la conception d’une maison éco-responsable : l’ossature de la future maison se doit de s’adapter à l’environnement. Par optimisation on entend bien la gestion de l’ensoleillement, des rajouts d’arbre en cas de besoin afin d’accroître l’ombre, etc.
  • Les matériaux de construction éco-responsable : de préférence, on privilégie les matières naturelles. Si possible émanant d’un recyclage et dont la pollution est quasi nulle.
  • La manière d’équiper la maison : le choix ne se fait pas de façon hasardeuse. Mais plutôt des appareils capables de faire de bonnes économies en énergie. Le faisant, on maximise donc l’isolation de la maisonnée, formant une isolation éco-responsable. Le chauffage éco-responsable, l’électricité et la ventilation sont beaucoup plus surveillés.

Tous ces critères rassemblent l’essence même d’une maison éco-responsable. Bien qu’ils soient autant importants les uns des autres, d’autres catégories à caractère particulier de l’écoconstruction se valent bien. Ces différentes prérogatives sont communes dans un projet de construction d’une maison. Le prix de construction d’une maison écologique est bien plus élevé que les frais de construction traditionnelle. Mais les rendements parlent d’eux-mêmes : les économies sont plus consistantes et ce sur une longue durée.

Les différents types de maison éco-responsable

Le plus important dans la classification des différentes maisons éco-responsables est de vérifier qu’elles répondent bel et bien aux critères écologiques. Tel que définis plus haut, chacun d’eux s’arrange à obéir à tous sans contrainte aucune.

1. La maison BBC

Encore appelée « Maison Bâtiment Basse Consommation », elle appartient au type de construction bien connu. Surtout au niveau de la région Française, il a d’ailleurs été rendu obligatoire au niveau de la Réglementation Thermique de 2012. On comprend cet élan parce que c’est l’un des styles de construction les plus simples à réaliser. Ce label n’est accordé qu’aux maisons situées dans le strict respect des limites fixées. Limitation bien entendu qui concerne le chauffage, la climatisation, l’éclairage et la production de l’eau chaude par exemple. À titre de rappel, elle ne doit dépasser les 50 kWh considérés comme énergie primaire mesuré par mètre carré en un an.

2. La maison bioclimatique

Ici la construction est faite selon les ressources naturelles disponibles sur le terrain avant et après l’implantation. Ce qui explique que cette construction suivra plusieurs principes pour arriver à ses fins. Ces principes s’axent surtout sur l’orientation de l’habitat : on privilégie bien le côté plein Sud.

3. La maison passive

Comme son nom l’indique : elle est entièrement autonome et donc se suffit à elle-même. Surtout en ce qui s’agit d’énergie et des conditions de chauffage. L’isolation est très performante ici afin qu’elle puisse dispatcher les différentes consommations de façon équitable.

4. La maison positive

On l’appelle aussi : bâtiment à énergie positive. Ici on va encore plus en profondeur que la maison passive. La maison sera en mesure de produire l’énergie qu’elle consomme elle-même. Les équipements de production d’énergie (pompe à chaleur ou capteurs solaires) facilitent cette action. Le surplus pourrait être revendu à EDF.

Matériaux et prix de construction

Les différents matériaux sont tous d’origine naturelle : bois, paille ou encore chanvre. Il s’agit beaucoup plus d’une question de préférence et de ce que l’on veut réellement mettre sur pieds. Retenez juste que le bois est plus prisé par ce qu’il est parfait en matière d’isolation. Question budget, il faudrait compter entre 1 200 et 3 500 euros de construction par m2. Les montants varient en fonction du type de construction. Bien entendu, plus le projet est grand, plus les dépenses seront énormes.

Pour finir

Décider de construire une maison éco-responsable est une lourde tâche. On ne préserve pas que l’environnement, on parvient aussi à rendre la vie meilleure avec des factures moindres et un meilleur confort. Même l’air ambiant de votre maison aura un brin de différence. Après vous être décidés sur le modèle que vous souhaitez avoir, lancez-vous sans hésiter et accompagnés d’expert !

D’autres lectures :