Adopter un comportement éthique dans notre société

Adopter un comportement éthique dans notre société

Pour savoir comment faire preuve d’un comportement ou d’une attitude éthique, il convient de rappeler rapidement ce que cela signifie. L’éthique fait référence à la morale, aux valeurs et aux règles de conduite dans notre société. Adopter un comportement éthique signifie donc, ni plus ni moins, d’adhérer aux coutumes et aux valeurs de la société dans laquelle nous vivons.

Faire preuve d’éthique professionnelle, comment s’y prendre

Si l’éthique, au sens large, signifie prendre en compte les impacts de notre consommation sur l’environnement et la société actuelle, l’éthique professionnelle quant à elle est l’ensemble de règles, principes et valeurs qui définissent la ligne directrice à tenir dans une entreprise. Ainsi, l’éthique professionnelle ou la déontologie, a pour but de réglementer les activités liées à une profession.

L’éthique et le management

Bien souvent, le dirigeant ou le manager est confronté à des problématiques éthiques qui s’invitent de plus en plus dans les entreprises. Alors comment faire cohabiter éthique et devoir professionnel ?
Il n’y a pas de recette miracle et il s’agit pourtant de développer une vraie culture en s’appuyant sur des valeurs fortes.
Un bon manager peut donc se résumer comme une personne de confiance et accessible. Il est à la fois connecté et pragmatique, faisant preuve d’une aisance pour communiquer.

Les dérives engendrées par l’éthique

De nos jours, l’éthique pénètre à tous les niveaux de notre société et de plus en plus d’individus prônent le « plus responsable ». Toutefois cette notion d’éthique peut parfois engendrer quelques dérives. La dérive managériale qui fait de la formation non plus une façon de se former mais une façon d’être évalué, par exemple. De manière plus extrême, l’éthique a déjà été le cœur d’une manipulation ayant conduit des individus à rejoindre des sectes. On dénombre ainsi de nombreux domaines dans lesquels cette notion d’éthique n’est pas toujours un vecteur de respect des valeurs. Nous pourrons citer les dérives économicistes, sociétales…

L’exemple du monde publicitaire

Les règles d’éthique s’appliquent à tous les médias, de la télévision à internet. Cependant, les consignes fixées par l’ARPP (organisme luttant pour le respect des lois en vigueur pour la publicité) ne sont malheureusement pas toujours respectées et la sphère digitale est la plus mauvaise élève !
Tandis que certains annonceurs ne se préoccupent pas des « règles » déjà établies, il existe des organismes et / ou des mouvements qui se forment pour dénoncer l’abus publicitaire, comme avec la journée mondiale contre la pub qui lutte contre l’invasion publicitaire ou encore le logo Stop Pub dans les boites aux lettres.

 

Vers une consommation plus responsable

Résultat d’une prise de conscience générale depuis ces dernières années, la consommation quotidienne tend à devenir de plus en plus responsable afin de limiter son impact sur l’environnement, la société et sur nos santés ! Cependant, bien que la consommation soit un moyen de se distinguer des autres à travers l’alimentation et la culture, par définition consommer reste un acte égoïste qui nous permet de satisfaire nos propres besoins. Peut-on alors concilier l’acte de consommation avec un comportement éthique ? Faisons le point.

Une prise de conscience générale

On observe de nos jours que de plus en plus de français adoptent de façon individuelle un comportement qui se veut plus responsable. Il existe plusieurs définitions de la « consommation responsable » : un comportement d’achat qui considère les enjeux environnementaux et politiques, par exemple. Ainsi, éteindre les lumières en quittant une pièce, trier ses déchets ou encore se limiter aux douches plutôt qu’aux bains sont des actes (aussi petits soient-ils) que l’on peut qualifier d’éthique.

Comment consommer de façon plus éthique ?

En tant que tel, consommer plus responsable n’est pas une notion simple à définir. En effet cela dépend essentiellement de l’appréciation de chacun et des valeurs que l’on défend. Pour un individu, consommer des produits bio et écologiques peut être considéré comme un acte responsable alors que pour une autre personne, il s’agira plutôt de privilégier une production locale pour réduire son empreinte carbone. Faire en sorte de consommer de façon responsable induit cependant de respecter ces quelques critères :

  • Consommation de produits dont l’impact sur l’environnement est réduit,
  • Achat de produits qui préservent la qualité des sols et des eaux,
  • Achat de produits fabriqués dans des conditions de travail respectables,
  • Consommation de produits locaux,

L’exemple du smartphone « éthique »

L’industrie électronique contribue largement à la destruction de l’environnement et à la croissance des injustices et des inégalités. Par smartphone éthique, nous entendons donc bien sûr un produit qui soit respectueux, dans son usage, de la planète et de son utilisateur. Cela signifie que les composants du téléphone sont en grande partie issus de matières premières recyclées et fabriquées de manière équitable dans de bonnes conditions de travail. A l’heure du développement de toutes sortes de technologies plus ou moins énergivores, il est donc possible de fabriquer des smartphones plus « responsables ».

La mode éthique, une nouvelle façon de s’habiller

Tout comme l’industrie électronique précédemment mentionnée, le secteur de la mode est l’un des plus polluants qui existe. Dans un contexte de prise de conscience générale, plusieurs enseignes réagissent entraînant ainsi les autres dans leur sillage. Ainsi, il est largement envisageable de « consommer » des vêtements et accessoires de mode de façon plus responsable en raccourcissant les circuits de distribution et en choisissant des matières respectueuses de l’environnement.